Retour aux Rocheuses

Les sommets emblématiques des montagnes Rocheuses incarnent la nature intrinsèquement sauvage, voire un dédain des expériences domestiquées qu’offre le monde moderne. La chaîne de montagnes à laquelle Rocky Mountain Bicycles doit son nom occupe une place spéciale dans nos cœurs, et cette année, nous savions qu’il était grand temps pour un retour aux sources – à notre roche-mère.

« Durant ma jeunesse à Edmonton, les Rocheuses représentaient pour moi l’archétype même des terrains accidentés et des grands espaces. Depuis que j’ai quitté les Prairies, mes escapades dans mon ancien terrain de jeux ont été plutôt rares, alors toute l’année, j’ai attendu avec impatience le moment où j’aurais la chance d’essayer le nouveau Slayer à Fernie. Je n’ai pas été déçu! Tout était au rendez-vous : les vues panoramiques, les descentes vertigineuses, des sentiers impeccablement aménagés et une communauté tricotée serrée de passionnés de vélo de montagne.

C’était la première fois que je roulais avec Florian Nicolaï, et j’ai vu tout de suite pourquoi il est l’un des meilleurs riders des Enduro World Series au monde. La vitesse lui vient naturellement, et il a le don de tracer des lignes vraiment originales dans les sentiers. Nous avons fait des sorties incroyables, et j’espère pouvoir revenir rouler dans les Rocheuses d’ici peu. » 

—Thomas Vanderham

Dans la Elk Valley, on raconte que William Fernie aurait un jour demandé à un chef des Ktunaxa d’où venaient les pierres de charbon que la fille de l’Amérindien portait au cou. Le chef aurait accepté de lui montrer la source du charbon à condition que M. Fernie épouse sa fille, mais le prospecteur aurait failli à son engagement. La malédiction du chef aurait alors frappé la vallée en entier, qui serait devenue le théâtre de nombreux feux, d’inondations et de catastrophes minières au tournant du siècle. C’est le chef Ambrose Gravelle de la Nation Ktunaxa qui aurait conjuré la supposée malédiction le 15 août 1964. Pourtant, les soirs d’été, en regardant bien le mont Hosmer au loin, on discerne parfois l’ombre de la fille du chef disparu, debout à côté du « cavalier fantôme » sur sa monture.

« Depuis le hublot, à bord d’un vol vers l’ouest au-dessus des montagnes de la Colombie‑Britannique, j’admirais la splendeur des sommets enneigés inondés de soleil. J’ai alors pris conscience que ce qui séparait ma maison d’adoption à Edmonton de mon Vancouver natal, c’était une immense formation rocheuse appelée les Rocheuses. J’ai voulu nommer notre entreprise Rocky Mountain en l’honneur de ces montagnes. » – Grayson Bain, l’un des fondateurs de Rocky Mountain Bicycles, 1981

Les sommets dentelés des Three Sisters dominant la Elk Valley sont constitués de massives couches de calcaire marin en pente, qu’on appelle formation de Palliser. Si la plupart des montagnes sont plus jeunes que le sol sur lequel elles reposent, c’est littéralement le monde à l’envers pour les pics escarpés de Fernie. Il y a 360 millions d’années, la région qui deviendrait la Elk Valley se trouvait beaucoup plus au sud, près de l’équateur, et seulement 80 km la séparaient de l’océan Pacifique à l’ouest. C’était l’ère des dinosaures; les tremblements de terre étaient fréquents et les plaques tectoniques se fracassaient les unes contre les autres, brisant d’énormes morceaux de pierre le long d’immenses failles de chevauchement. Puis, il y a 180 millions d’années, l’ancien fond océanique calcaire a été poussé vers le haut le long de ces mêmes failles et s’est retrouvé par-dessus la couche de pierre plus jeune, renversant la montagne sens dessus dessous.

« J’étais enthousiaste à l’idée de participer à ce projet. Le premier jour, je n’arrivais pas à croire que je roulais avec Thomas Vanderham. Pour moi, c’est une vraie légende! J’adore le regarder rouler et faire des figures avec son style bien à lui. Je n’avais jamais essayé la version finale du Slayer, mais ça ne m’a pris qu’une descente pour m’y habituer. J’ai été surpris de constater comme il s’adapte bien aux différents types de sentiers et de terrains.

Les sentiers des Rocheuses sont très différents de ceux en France, et ne ressemblent à aucun des endroits où j’ai roulé durant les Enduro World Series. La journée dans la zone alpine a été exceptionnelle. Rouler sur des sentiers bruts en sachant que Thomas était juste derrière moi a un peu mis mes nerfs à l’épreuve, mais les paysages étaient magnifiques et j’ai eu un plaisir fou. L’expérience a été fantastique, et j’espère pouvoir revenir bientôt! » 

—Florian Nicolaï

La grandeur des Rocheuses ne laisse personne indifférent. Des bouleversements géologiques aux mégatonnes de roches qui façonnent le paysage au rythme des mouvements glaciaires, les forces ayant engendré ces montagnes sont presque inimaginables. Cet endroit n’a pas son pareil pour nous faire sentir tout petit et nous rappeler que ce que nous avons sous les yeux aujourd’hui n’est qu’un instantané éphémère de l’histoire géologique de la terre. C’est un honneur d’explorer ces merveilles de pierre et de terre à vélo.

Photos de Paris Gore
Texte de Brian Park

Générique du film

Présenté par Rocky Mountain Bicycles
Création : Liam Mullany
Production : Brian Park
Riders : Thomas Vanderham et Florian Nicolaï
Caméra : Liam Mullany et Nic Genovese
Couleur : David Tomiak
Son : Keith White
Aménagement des sentiers : Matt Dennis

Musique

Introduction
Oliver Michael
olivermichael.com
 
Clams Casino – Waterfalls
Michael Volpe
Publication : Clammyclams Music/Sony/ATV Tunes LLC (ASCAP) a/s Sony/ATV Music Publishing Canada (SOCAN)
Tous droits réservés. Utilisé avec permission.

 

Remerciements

Mark Hall et l’équipe de GearHub à Fernie
Rob Peters chez Ascent Helicopters