Overland

Caractéristique

Bike For A Buck Charity Auction

November 16, 2015

We've teamed up with TASCO MTB to help with a World Bicycle Relief charity raffle. TASCO MTB founder Nate Miller said “We are extremely excited to be able to raise money to help the World Bicycle Relief mobilize people in need, through the power of bicycles!”

World Bicycle Relief is empowering people across Africa. So far, they've provided over a quarter of a million bikes in Angola, Botswana, Kenya, Malawi, Mozambique, Rwanda, South Africa, South Sudan, Sri Lanka, Tanzania, Uganda, Zambia and Zimbabwe.

How the raffle works: During the next several weeks, anyone who buys a $1.00 raffle ticket has the chance to add this shiny new Rocky Mountain Sherpa 27.5+ overland bike to their quiver! Miller went on to say “Just putting some of your coffee money into this raffle will give you a good shot at winning—Plus that money will be put to good use, as 100% of the raffle proceeds will go to World Bicycle Relief! The winner will be announced December 21, stay tuned!”

How to enter: Head over to tasco-mtb.com/bikeforabuck and purchase tickets directly on the website. Also, for every $10 in product purchased, TASCO will credit you an extra entry.  Enter today and enter often.

 

Précédent Revue de presse Bike Mag's Thunderbolt BC Dream Build Bike Magazine's Brice Minnigh selected our Thunderbolt BC Edition as the platform for his 2016 "Dream Build."
Prochain Nouvelle Catching Up with Jesse Melamed EWS racer Jesse Melamed sits down with Stan's Notubes to talk racing, injuries, wheels, and his plans for 2016.
Caractéristique

An Idiot's Guide to Bikepacking on Snow

July 15, 2015

 

Words and Photos by Skyler Des Roches

I have a confession. Before this trip, I'd never actually ridden a fat bike on snow. I'd played around on some sand, and generally felt the worth of fat rubber, but coastal British Columbia is not exactly a prime location for riding bikes on snow. This area is known for steep, glaciated peaks, and bottomless powder, neither of which mix well with fat bikes. Backcountry skis are the tool of choice for moving around the mountains for much of the year.

Sadly, this season let me and many other backcountry skiers down. Record-breaking warm temps and low precipitation meant for a low-powder, low-excitement ski season for all but the most motivated. When that awkward time of the season arrived in late May, when there's still snow in the alpine, but too much bush between there and the trailhead to encourage much skiing, I hadn't had my fill. Rather than turning my attention downward to the prime riding season underway near sea level, I had the novel idea to just go ride on snow.

Knut is a man who enjoys novelty. He seems to derive a sort of sheepish pleasure from putting strange, impractical handlebars on his mountain bike, sewing quirky patches to his gear, smoking a wizard-length tobacco pipe, or eating monstrously large apples – “novelty hand fruit”. He was evidently prepared to overlook the probable outcome – that we'd bushwhack several kilometres with bikes before pushing them a short ways through knee-deep slush – when we came up with a half-baked plan to attempt a ski tour without skis.

After a long drive to the South Chilcotins, our first day of riding met all of our expectations – bushwhacking, bike pushing, bike carrying, and post-holing in slush. We weren't riding the trails that have made this corner of the Coast Mountains famous. No, those were already, almost entirely snow-free and ready for conventional tire sizes. Instead, we followed a forgotten horse trail up Slim Creek, aiming for a snow-covered alpine plateau west of there, and the mellow glaciers beyond. By mid-afternoon we'd climbed above the trees and any sign of a trail. It was immediately clear that we could not ride on the rapidly melting snow.

We relaxed at an early camp, and set alarms for 1:30AM with low expectations. At 2AM, we rode away under a bright moon on a firm, frozen crust. We'd been hoping for this, but were surprised enough by the easy riding that we made the mistake of stopping for a protracted breakfast before the sun was even up. We wouldn't take full advantage of the crust, which didn't form reliably until after 1AM, and lasted only until 7AM, until the following night.

We'd chosen the expansive alpine area at the headwaters of Slim Creek and the Taseko and Lord Rivers for its relative flatness. While I suspected that we could ride down steep slopes, and that our climbing would depend more on our lungs than on tire traction, I was not expecting much success on side-hills. Yet, as we rattled over kilometers of sun-cupped snow, tires aired-down to a few PSI, we held our elevation tightly around the side of valleys, traversing up to twenty degree slopes. A world of possibility unfolded.

If you're motivated by speed, fat bikes are not the best tool. But progression is not all stop watches and slow-mo whirligiging. I ride because of wanderlust. George W. had it wrong; “freedom and democracy” are not delivered from the end of an M16. The bicycle is the best agent of liberation.

I measure my riding with breadth of my mental map. Our faint tracks on the pre-dawn crust become lines on crinkled pages of my cerebral atlas. I've found there to be an inverse correlation with the number of things I have to think about, and the richness of an experience. Too often, gadgets rob us of real living. Nevertheless, it seems that something as wholly material as tire width has a direct effect on the potential to expand my known universe. That's what fat bikes are all about – potential. Not only are there new trails to be ridden, but places with no trails at all. Even slowly pedaling nowhere can be exciting. And has there ever been a bike at Griswold Pass?

I measure my riding with breadth of my mental map. Our faint tracks on the pre-dawn crust become lines on crinkled pages of my cerebral atlas. I've found there to be an inverse correlation with the number of things I have to think about, and the richness of an experience. Too often, gadgets rob us of real living. Nevertheless, it seems that something as wholly material as tire width has a direct effect on the potential to expand my known universe. That's what fat bikes are all about – potential. Not only are there new trails to be ridden, but places with no trails at all. Even slowly pedaling nowhere can be exciting. And has there ever been a bike at Griswold Pass?

Somehow, despite much post-holing, bike pushing, bushwhacking – an overall terrible ratio of riding to hiking – our frustrated exclamations of “No one does this! There's a reason no one brings a bike here!” were quickly shadowed by an immense excitement for where we were. Our mere 90 kilometers covered over four days were not a failure at all, but rather an eye-opening proof of concept. From our turn-around point at Griswold Pass, a gentle glacier climbed further west – a doorway to one of the world's most expansive sub-polar ice fields. And the key to that door might be so simple: just ride at night.

Skyler Des Roches is far from your average medium-adventurer, which you can observe from his blog and Instagram if this article didn't already point that out.

Précédent Nouvelle Voici le Maiden Son cadre en carbone a été conçu dès le départ pour performer aux plus hauts niveaux en Coupes du monde, aux parcs de descente, ainsi qu’en freeride « big mountain ». 
Prochain Caractéristique 2015 BC Bike Race This year's BCBR was one of the toughest years ever. We set-up beer gardens and a kids pool to ease the pain.
Caractéristique

La Black Canyon Trail

April 15, 2015

Filmé par Brian Vernor
Mots par Wade Simmons
Images par Margus Riga

Pour certains, l'aventure se définit par des expériences poignantes impliquant presque frôler la mort. Pour moi, avoir l'intention de partir à l'aventure est ce qui la définit, même si ce n'est que pour échapper à la civilisation pour un court laps de temps. Plus tôt ce printemps, c'est avec ça en tête que nous avons organisé un voyage dans le Désert de Sonoran en Arizona pour notre randonnée, afin de parcourir du chemin en vélo-camping. Trois journées complètement autonomes sur les 80 miles de la singletrack isolée de la Black Canyon Trail.

L'appel a été lancé à l'Olympien Andreas Hestler, au freerider fraîchement tatoué Geoff Gulevich, au cinéaste de renommée Brian Vernor ainsi qu'Alex Cogger, Chef de produit chez Rocky Mountain et  sincèrement votre, un freerider fini.

La soirée avant notre départ, nous nous sommes organisés un peu maladroitement avec notre équipement pendant des heures dans le stationnement d'un motel de Prescott. Emballer, déballer, réemballer, ajouter et mettre de côté. Au final, on a surement pris une charge beaucoup trop lourde, mais il y a évidemment quelques nécessités: café, chocolat, doudoune, laine et whiskey. Pleines à craquer, nos montures ont probablement fait pencher la balance à plus de 45lbs, et j'étais de moins en moins certain qu'on s'amuserait.

Il y avait quelque chose de libérateur après les premiers coups de pédales le lendemain matin en quittant l'endroit où nous avions débarqué. Un sens léger d'abandon d'ordre et de responsabilité qui se présente avec une météo incertaine et un itinéraire plutôt vague. Heureusement ces vélos de terre ont performé tel qu'Alex nous avait promis. C'était évident dès les premiers miles que le fait d'avoir nos maisons et nos cuisines d'emballées avec nous n'allait pas nous empêcher de s'amuser. C'était peut-être grâce à la combinaison entre l'augmentation de la masse générale et les pneus surdimensionnés, mais peu importe ce que c'était nous avons eu tout un temps à franchir le terrain désertique sur ces montures chargées, dérapages, dévirages et sauts compris!

La Black Canyon Trail s'étend sur environs 80 miles du nord au sud. Elle commence sur un haut-plateau et serpente à travers des prairies vallonnées, avant de descendre vers les paysages de Saguaros, Chollas et la flore du Désert de Sonoran. On nous a servi des nuits froides et des matins de désert glacial, mais une fois que le soleil se levait les couches commençaient à tomber et nous devions faire face à la chaleur implacable et régulière du jour. Le paysage qui s'est présenté à nous était hors de ce monde, rempli de choses incroyablement belles qui n'attendaient que le moment idéal pour nous piquer, aussitôt que l'on s'écartait du sentier. Entre les trous de balles de fusil dans pratiquement tout ce que l'on voyait et le cycliste complètement nu que nous aavons rencontré la troisième journée, c'était clair que la thématique du voyage était 'être bizarre dans le désert'.

 

Nous avons été plutôt modestes en planifiant le kilométrage que nous désirions parcourir à chaque jour, ce qui a laissé place à l'exploration de divers drainages, à des dîner relaxants au bord de l'Agua Fria River et à repasser à répétition certains aspects du sentier. Chaque soir par contre, nous rejoignions notre campement un peu plus tard que prévu, et nous assemblions les tentes et cuisinions le souper à la lumière de notre lampe frontale.

Les vieux grisonnants tout comme les aventuriers du clavier pourraient être déçus par l'absence de difficultés rencontrées; l'eau n'était pas difficile à trouver, nous avons amplement mangé, les vélos ont performé sans aucun problème et les prévisions météo désastreuses ne se sont jamais matérialisées. Mais pour nous, ce voyage fut un immense succès. Nous nous sommes vraiment amusés et ce n'était qu'un aperçu vers de nouvelles possibilités. Les meilleurs aventures sont celles qui en inspirent d'autres.

--

Mots par Wade Simmons
Images par Margus Riga
Filmé par Brian Vernor
Réalisé par Brian Park
Musique par Brandon O'Connell
Mettant en vedette le Sherpa de Rocky Mountain
Monté par Wade Simmons, Geoff Gulevich, Brian Vernor, Alex Cogger, et Andreas Hestler

Présenté par Rocky Mountain BicyclesManitou, & Pinkbike.
Rendu possible grâce à Overland JournalArc’teryxPorcelain RocketExped, & Defy Products.
Remerciments à Scott Struve, Luke Musselman, Julian Coffey, Christophe Noel, Jo Salamon, Scott Felter, Benoit Deshayes, & Paul Breedlove.

Précédent Caractéristique 2015 BC Bike Race This year's BCBR was one of the toughest years ever. We set-up beer gardens and a kids pool to ease the pain.
Prochain Nouvelle Nous vous présentons le Sherpa de Rocky Mountain Le Sherpa se chargera de vous transporter, vous et tout votre équipement, jusqu’au bout du monde en s’éloignant du parcours Strava le plus près et en vous dirigeant aléatoirement vers n’importe quelle route ambitieuse de l’arrière-pays qui ne vous avait encore jamais traversé l’esprit en termes de possibilités.
Nouvelle

Nous vous présentons le Sherpa de Rocky Mountain

April 15, 2015

Rocky Mountain Bicycles est heureuse de vous annoncer la venue d’un nouveau vélo overland: le Sherpa. Le vélo-camping existe depuis longtemps, mais Rocky Mountain a décidé de mettre sa touche spéciale sur le concept en créant le Sherpa. Nous voulions un vélo qui serait en mesure de s’attaquer à des terrains plus difficiles et qui permettrait à la fois de ne pas épargner les sentiers, même s’il est chargé à pleine capacité lors des aventures de plusieurs journées où vous devez être autonomes. Le Sherpa se chargera de vous transporter, vous et tout votre équipement, jusqu’au bout du monde en s’éloignant du parcours Strava le plus près et en vous dirigeant aléatoirement vers n’importe quelle route ambitieuse de l’arrière-pays qui ne vous avait encore jamais traversé l’esprit en termes de possibilités.

DÉVELOPPEMENT

L’inspiration qui se cache derrière le Sherpa nous est venue de notre Chef de produits, Alex Cogger, dont les randonnées devenaient de plus en plus longues, bizarres et impliquaient surtout un terrain plus accidenté. Grâce à une coopération stratégique avec WTB (Wilderness Trail Bikes), nous avons été les premiers à expérimenter avec des pneus et des jantes de 27.5+. Cela nous a permis de créer divers prototypes au cours des dernières années afin de tester les capacités de cette taille de roue. Il était évident que l’augmentation de la flottaison et de la traction allait de pair pour un vélo de ce type (overland), conçu spécifiquement pour le vélo-camping.

Le Sherpa a fait ses débuts conceptuels à Sea Otter 2014, complet et arborant un lion des neiges tibétain réalisé grâce à un travail de peinture sur mesure. L’intérêt que ce vélo a généré de la part des cyclistes fut incroyable, et puisque ceux-ci désiraient élargir davantage leurs capacités d’exploration, nous avons été convaincus de le mener à l’étape de la production.

CARACTÉRISTIQUES

Faire du «overlanding» avec le poids significatif de votre charge exige un équipement plus élaboré. Nous avons donc débuté à l’aide du triangle avant en carbone, qui a fait ses preuves avec l’Element, et avons conçu un arrière plus large afin de s’assurer que le dérailleur avant ait suffisamment d’espace même avec les pneus les plus larges. 

L’empreinte large des pneus Trailblazer de 27.4 x 2.8 de WTB donne au Sherpa une assurance et une stabilité dans les sections plus accidentées. Cela est très important lorsque vous trimbalez une charge énorme et que vous êtes aux limites du contrôle et filez à toute allure à travers les terrains ardus du haut désert. Ces pneus sont étonnamment très efficaces et ont une très bonne résistance, leur permettant de franchir tous les obstacles.

Nous avons apparié son jeu arrière de 95mm à un jeu avant augmenté à 120mm pour une capacité accrue et un maximum de stabilité. La position du cycliste a été ajustée afin d’être plus relevée et droite, ce qui rend les longues journées sur la selle plus confor- tables. Il est essentiel que la suspension réagisse en tandem avec les pneus à haut volume. Nous avons travaillé avec Manitou afin d’obtenir une suspension spécialement souple pour une excellente manipulation au-dessus des standards. De plus, la fourche de vélo Magnum est dotée d’un posi- tionnement large permettant un meilleur dégagement du pneu. Puisque la Mcleod nécessite une pression d’air inférieure, cela permet au cycliste et à son vélo de supporter une charge maximale tout en se situant au niveau idéal de la suspension.

UN NOUVEAU STANDARD DE TAILLE DE ROUE, MAIS POURQUOI?

Le 27.5+ est un pneu à haut volume monté sur une jante large de 27.5, ce qui donne un diamètre extérieur qui est approximativement équivalent à un 29er. «Overlanding» signifie explorer l’inconnu et, pour les types de terrains que nous voulions être en mesure d’explorer avec le Sherpa, nous avions besoin d’un pneu à basse pression et à haut volume qui n’excédait pas le diamètre extérieur d’un 29er traditionnel. Le surplus de volume améliore la traction et permet une basse pression même lorsque vous transportez le poids de votre équipement de vélo- camping. Rien n’est pire que d’avoir à surgonfler vos pneus! De plus, ce diamètre extérieur nous a permis de concevoir le Sherpa avec une suspension complète et appropriée et d’offrir une gamme complète de tailles.

POURQUOI VOS VÉLOS NE SONT-ILS PAS TOUS DES 27.5+, SI LE HAUT VOLUME EST SI GÉNIAL ?

Le Sherpa est le premier vélo 27.5+ au monde muni d’une suspension complète, mais nous n’utilisons pas cette nouvelle tendance de taille de roue pour sauter sur un train qui est déjà en marche. Les roues 27.5+ ne sont pas 27.5 ou 29; elles ne visent pas à remplacer une autre taille de roues et nous n’avons aucunement l’intention de laisser nos vélos ‘réguliers’ de côté. Il ne faut pas en faire tout un plat.

Malgré tous leurs avantages, elles sont aussi plus lentes et plus lourdes que les systèmes de 29er traditionnels sur les terrains moins techniques. Donc, si vous envisagez gagner la Coupe du Monde de Cross-Country, les 27.5+ ne sont probablement pas le meilleur choix pour vous. De plus, un volume plus élevé veut aussi dire que les parois latérales sont plus hautes que la normale, ce qui limite la stabilité lors des virages. Même chose pour un Landcruiser; il n’est pas le véhicule idéal sur une piste de course, mais il prend tout son sens en terrain plus difficile.

LE CYCLISTE​

Nous avons conçu le Sherpa pour les cyclistes qui ont le goût de s’aventurer à l’extérieur et d’explorer le monde. Que ce soit pour affronter les arbustes en Idaho, traverser les sentiers militaires dans les Dolomites, faire la course sur les sentiers du Colorado ou encore parcourir les sentiers perdus créés par les petits gibiers dans les montagnes himalayennes, le Sherpa est conçu spécifiquement pour tout individu dont les aventures impliquent généralement un signal GPS.

TECHNOLOGIES

  • Le procédé en CARBONE SMOOTHWALL élimine l’excès de résine et de fibres en utilisant un moule interne rigide, un procédé des plus sophistiqués au monde, et offre ainsi une expérience vélo de qualité en plus d’être durable et de procurer la meilleure rigidité pour son poids.
  • Le SYSTÈME DE SUSPENSION SMOOTHLINK procure une traction intégrale active en tout temps, sans toutefois compromettre l’efficacité du pédalage.
  • L’ALLIAGE FORM optimise la solidité, le poids et l’expérience vélo de qualité grâce à l’ingénierie effectuée sur chacun des tubes de série 7005 afin d’accomplir son but spécifique à l’intérieur du cadre.
  • Les PIVOTS ABC sont plus légers, rigides et nécessitent moins d’entretien que les paliers de pivots conventionnels.

GÉOMÉTRIE

SPÉCIFICATIONS

Frame: Smoothwall™ Carbon front triangle. Form™ alloy rear triangle. ABC™ Pivots. PF BB
Accessories: Frame, bar, and saddle bags not included. We recommend Porcelain Rocket bags
Shock: Manitou McLeod Custom Valved. Smoothlink™ Design 95mm. Rebound / 4 Position IPA Platform Settings
Fork: Manitou Magnum 27.5+. 120mm. TPC Absolute+ Damper / Compression / Lockout / Rebound / 110x15mm HexLock Axle / Tapered Steerer
Headset: Cane Creek Fifteen Series: IS42mm Top / 52mm Bottom Tapered
Brake Levers: Shimano M506 I-Spec Shifter Mount
Brakes: Shimano M506 Hydraulic Disc 180mm
Cassette: Shimano HG50 11-36T 10spd
Chain: KMC X10 10spd EcoProtect Anti Rust
Cranks: Race Face Turbine Cinch Custom 83mm 170-175mm 38/24T 2x10spd
Bottom Bracket: Race Face Cinch 30mm BB92 Press Fit w. 83mm Adapters
Pedals: N/A
Shifters: Shimano SLX Rapid Fire I-Spec 2x10spd
Front Derailleur: Shimano Deore E Mount 2x10spd
Rear Derailleur: Shimano XT Shadow Plus Direct Mount 10spd
Front Hub: SUNringlé SRC Plus / Fat Fork Specific / 6 Bolt / 32H / 15x110mm Axle
Rear Hub: DT Swiss 350 / 6 Bolt / 32H / 12 x 142mm Axle / Star Ratchet Freehub
Spokes: DT Swiss Competition
Rims: WTB Scraper i45 27.5+ TCS Tubeless Ready
Tires: WTB Trailblazer 27.5+ TCS 27.5" x 2.8" Tubeless Ready
Handlebar: Race Face Evolve 3/4 Riser Ø31.8mm x 725mm x 9° Sweep
Stem: Race Face 6° x 70-100mm
Grips: Rocky Mountain Lock On Mushroom
Saddle: WTB Volt Race
Seatpost: Rocky Mountain XC 30.9mm x 400mm

AVAILABLE MID-MAY.

Précédent Caractéristique La Black Canyon Trail Trois journées complètement autonomes sur les 80 miles de la singletrack isolée de la Black Canyon Trail.
Prochain Nouvelle Hestler Talks Thunderbolt MSL It's clear that the lightweight, playful 120mm bike is right in his wheelhouse.