Slayer

40th Anniversary

Cette époque où mon rêve d’enfant est devenu réalité.

April 28, 2021

Cette époque où mon rêve d’enfant est devenu réalité : j’ai rejoint l’équipe de freeride de Rocky Mountain. J’ai grandi en Colombie-Britannique, où Rocky Mountain était une marque incontournable, c’est pourquoi le jour où j’ai rejoint ses rangs est gravé dans ma mémoire!

Alex Volokhov Slayer

Alex Volokhov Maiden

Alex Volokhov Rocky Mountain Freeride Team

 

Précédent 40th Anniversary Alex Volokhov's 2007 Switch 2.0 « C’était mon premier vélo de montagne haut de gamme avec une vraie suspension double. J’en garderai toujours un beau souvenir. En voyant les riders défiler sur ces vélos dans les films, je souhaitais désespérément en avoir un. Après quelques étés à travailler d’arrache-pied entre les années scolaires, j’ai enfin pu m’en acheter un. »
Prochain 40th Anniversary L’Altitude 2018 de Vaea Verbeeck Mon Altitude 2018 occupe une place spéciale dans mon cœur.
Caractéristique

La Rocky Mountain Race Face Enduro Team 2021

February 11, 2021

Nous sommes fiers de poursuivre notre participation aux Enduro World Series aux côtés de Race Face Performance Products, de nos partenaires et de nos trois loyaux athlètes, Jesse Melamed, Rémi Gauvin et Andréane Lanthier Nadeau, avec qui nous avons su mettre au point un programme entièrement dédié à l’enduro au fil des ans. Sur le circuit comme en dehors, la performance de nos riders et leurs interactions avec leurs homologues internationaux ont donné lieu à des moments mémorables dans l’histoire de la discipline. Malgré les nombreux défis de 2020, l’équipe a grimpé sur la première marche du podium deux fois en trois courses… et elle compte bien poursuivre sur cette lancée en 2021!

Jesse Melamed

« L’équipe d’enduro de Rocky Mountain a été l’une des plus fortes tout au long des huit premières années des EWS. Grâce à des commanditaires en or et à la meilleure structure qui soit, elle est montée sur le podium chaque année depuis sa formation. Rocky Mountain ne m’a jamais laissé tomber, même dans les creux de vague, et m’a épaulé dans ma remontée jusqu’à la première place. Je suis fier d’être de cette aventure depuis les tout débuts et gonflé à bloc pour la prochaine saison! »

Rémi Gauvin

« Quel plaisir de reprendre ma place parmi la Rocky Mountain Race Face Enduro Team pour une autre année! J’en serai à ma septième avec Rocky Mountain en 2021 – ma quatrième au sein de la structure actuelle. Et c’est une expérience formidable de travailler avec Rocky Mountain et Race Face, deux marques de chez moi. Notre équipe est l’une des plus fortes du circuit, nos vélos sont rapides, et nous avons certains des meilleurs partenaires de l’industrie. Nous allons montrer au monde de quoi nous sommes capables en Europe cette année! »

Andréane Lanthier Nadeau

« Ça prend un programme béton pour dominer – le nôtre, nous l’avons mis au point ces dernières années avec nos commanditaires, le personnel et mes coéquipiers. Il nous fallait apprendre non seulement à nous côtoyer, mais aussi à travailler ensemble. C’est ce qui fait notre force et c’est ce qui nous fait gagner. Je suis prête à relever le défi et à me battre pour notre place au sommet. »

2021 Enduro World Series events

Rounds 1 and 2 – Val Di Fassa ITA | 23-26 June
Rounds 3 and 4 – La Thuile ITA | 8 -11 July
Rounds 5 and 6 – Loudenvielle FRA | 2-5 September
Round 7 – Crans-Montana SUI | 11-12 September
Round 8 – Pietra Ligure ITA | 25-26 September
Round 9 – Tweed Valley GBR | 2-3 October

Team partners

Race Face – Handlebar, stem, wheels, apparel, protection
FOX – Suspension, seatpost
Shimano – Drivetrain, brakes, shoes
Maxxis – Tires
Smith – Helmets, eyewear
K Capital – Capital Market Advisory
CushCore – Tire inserts
Reform Technologies – Saddles
RideWrap – Frame protection
EVOC – Travel bags
OneUp Components – Chain guides, tools
FSA - Headsets

Photos de Margus Riga
Filmé par Peter Wojnar

L’Altitude devient notre principale plateforme pour la course d’enduro et le trail agressif. Choix de la Rocky Mountain Race Face Enduro Team, cette bête de vitesse a été redessinée pour vous en mettre plein la vue. Découvrez les nouveaux modèles: ALTITUDE

Précédent Caractéristique Peter Ostroski dans Seasons Collide Dans le nord-est, la saison de vélo peut être courte et se terminer abruptement à la première neige et l’accumulation sur les sentiers. L’hiver peut se présenter sous la forme d’une épaisse couche de neige mouillée qui annonce la fin de la saison automnale et le début des activités hivernales. Mais, dans un monde idéal, la température descend suffisamment pour que la terre gèle avant la première neige et nous permette une dernière sortie.
Prochain Nouvelle Instinct Powerplay BC Edition 2021 de Rocky Mountain – Le modèle sur mesure de Rémi Gauvin
Caractéristique

2021 Rocky Mountain Slayer – Wade Simmons’ custom build

August 20, 2020

Le Slayer a été conçu pour rouler à pleine vitesse, pour recevoir d’énormes coups et pour résister aux entraînements brutaux au « bike park », jour après jour. Le parrain du freeride, Wade Simmons, y va à fond sur les vélos Rocky Mountain depuis presque 30 ans. C’est lui qui a fait connaître le freeride, et il continue d’exceller sur des montures sur mesure. 

 

 

 

 

 

Cadre : Slayer, grand, RIDE-4 position 4 (angle le plus prononcé) 

Fourche : Marzocchi Bomber Z1 Coil 180 mm 

Amortisseur : Marzocchi Bomber CR 230 x 65 mm, avec œillets à palier Rocky Mountain 

Potence : Race Face, portée de 32 mm, collet de 35 mm 

Guidon : Race Face SixC, largeur de 800 mm, collet de 35 mm, élévation de 25 mm 

Poignées : Race Face Half Nelson 

Freins : Shimano XTR à quatre pistons | Patins en métal à ailettes | RT86 203 mm à l’avant | RT86 203 mm à l’arrière 

Manette de dérailleur : Shimano XTR 12 vitesses 

Dérailleur : Shimano XT 12 vitesses 

Pédalier : Race Face SixC 

Cassette : Shimano XTR 

Chaîne : Shimano XTR 

Guide-chaîne : OneUp Components, trousse supérieure V2 

Pédales : Race Face Atlas 

Roues : Race Face Turbine R de 27,5 po 

Pneus : Maxxis Minion DHF DD MaxxGrip 27,5 x 2,50 WT à l’avant / Maxxis Assegai DD MaxxGrip 27,5 x 2,50 WT à l’arrière 

Tige de selle : Race Face Turbine R, hauteur de 175 mm, 30,9 

Selle : WTB Volt 

Cliquer ici pour explorer les modèles Slayer 2021. 

 

 

 

 

 

Précédent Caractéristique Vidéo : Jesse Melamed, Rémi Gauvin et Andréane Lanthier Nadeau à Zermatt pour les EWS, dans le premier épisode de la saison 2 de Jank Files Difficile de croire que la saison 2020 des EWS a débuté 344 jours après la fin de la saison 2019… mais ces temps-ci, il faut s’attendre à l’imprévu. L’année a été longue pour tout le monde, et la saison officielle de course enduro ne fait que commencer.
Prochain Caractéristique Thunderbolt 2021 de Rocky Mountain – Le modèle sur mesure de Jesse Munden Rapide et agile, le Thunderbolt est conçu pour offrir un maximum de plaisir dans les sentiers. Pour le représenter, qui de mieux qu’un jeune capable de faire des levées de roue arrière, des vrilles et des sauts pratiquement par-dessus n’importe quoi. Jesse Munden est originaire de Kamloops en Colombie-Britannique, et déjà à 14 ans, il fait beaucoup parler de lui. Membre de l’équipe Rocky Mountain depuis quelques années, il roule avec tous les vélos, du Slayer dans le « bike park » à l’Altitude Powerplay sur les sentiers du coin, mais le Thunderbolt reste son préféré. Le gamin adore sauter, tourner et jouer, alors on le laisse aller. 
Caractéristique

La Rocky Mountain Race Face Enduro Team 2020

March 06, 2020

C’est avec grand plaisir que nous retournons cette année aux Enduro World Series avec notre partenaire canadien habituel, Race Face Performance Products. Ces deux dernières années, la Rocky Mountain Race Face Enduro Team a fait sa marque en course d’enduro, et nous sommes ravis de poursuivre sur cette lancée.

Au fil des dernières saisons, nous avons vu Jesse Melamed, Andréane Lanthier Nadeau et Rémi Gauvin faire équipe et ajouter leur touche personnelle à l’enduro. Nous sommes fiers de les compter tous les trois parmi les nôtres cette année, et nous avons bien hâte de permettre au monde de nous accompagner avec la deuxième saison de Jank Files.

Peter Ostroski roule avec Rocky Mountain, d’une façon ou d’une autre, depuis maintenant 18 ans! Il a été de toutes les équipes d’enduro de notre histoire, et ces jours-ci, son calendrier de course prévoit un mélange d’épreuves des EWS, de Trans Madeira et de BC Bike Race. La saison 2020 s’annonce particulièrement exaltante pour Peter : sa terre natale de Burke, au Vermont, accueillera la 6e étape des EWS!

Précédent Caractéristique La flamme sur deux roues Rouler avec le sourire malgré la pandémie.
Prochain Caractéristique La vie de guide dans les Dolomites J’ai passé plusieurs années à parcourir les lieux reculés et méconnus de la planète sur mon vélo de montagne. Généralement, j’ai à peine le temps de poser mes bagages qu’un nouvel accès de bougeotte s’empare de moi, me poussant à m’évader de nouveau.
Caractéristique

La vie de guide dans les Dolomites

February 25, 2020
Nous espérons que ce texte vous inspire et vous remémore vos belles aventures à vélo. Nous sommes nous-mêmes cyclistes, et nous savons que sillonner les sentiers aide à traverser les moments d’incertitude, mais nous vous demandons de réduire au minimum les risques pour vous et pour autrui en respectant toutes les directives sanitaires lorsque vous sortez.

 

Récit de Julia Hofmann
Photos de Mattias Fredriksson

Quand j’étais petite et que j’explorais le jardin et le boisé près de chez moi, c’était toujours en faisant part de mes découvertes à d’autres que j’éprouvais la plus grande joie, qu’il soit question d’une nouvelle cachette ou d’un fascinant trésor de la forêt. Maintenant que j’ai avancé en âge, c’est encore un de mes passe-temps favoris; seulement, mon terrain de jeu s’est étendu, et mes trouvailles ont pris de l’ampleur. 

J’ai passé plusieurs années à parcourir les lieux reculés et méconnus de la planète sur mon vélo de montagne. Généralement, j’ai à peine le temps de poser mes bagages qu’un nouvel accès de bougeotte s’empare de moi, me poussant à m’évader de nouveau.

Je suis fascinée par les personnes que j’ai rencontrées, les cultures et les paysages que j’ai découverts, et les incroyables pistes simples où j’ai roulé. Dans chaque pays, les sentiers ont leurs particularités : ils sont creux et poussiéreux au Chili; abruptes et techniques dans les forêts du Canada; et marqués par les fjords, les dalles et les racines en Norvège. Kosovo, Albanie, France, Espagne… Chaque région a sa saveur. En racontant mes voyages, j’incite les autres à explorer le monde sur deux roues – et j’en tire autant de plaisir qu’à l’époque où je dévoilais mes cachettes dans le jardin.

C’est cette passion pour le voyage et l’inclusion qui m’a poussée vers une carrière de guide. Je voulais aider d’autres adeptes de vélo de montagne à profiter de ce que je découvrais : la nature, les sentiers et la culture de toutes ces régions uniques. Alors, quand on m’a proposé de devenir instructrice et guide dans les Dolomites, je n’ai évidemment pas pu refuser.

Les Dolomites sont l’une des formations rocheuses les plus singulières et les plus impressionnantes qui soient. Et bien qu’elles ne se trouvent qu’à trois heures et demie de route de chez moi, je n’y avais jamais mis les pieds. Je connaissais les Dolomites comme destination pour les sports d’hiver et la course cycliste – tout mordu de vélo de route rêve de filer sur le fameux circuit Sellaronda un jour –, mais je n’avais aucune idée qu’elles cachaient aussi un paradis du vélo de montagne.

À mon arrivée dans ce massif, j’ai été saisie par la magnificence du panorama. Dans toutes les directions, un paysage de carte postale s’offrait à mon regard. La vue de ces immenses parois rocheuses se dressant dans les vallons vert tendre est si percutante qu’elle vous coupe littéralement le souffle. Et l’infrastructure est parfaite pour le vélo de montagne : toutes les télécabines acceptent les vélos, et les réseaux de sentiers sont desservis par de nombreuses remontées. Dès le premier instant, j’ai su qu’il s’agissait d’une trouvaille de taille que j’allais me réjouir de présenter à d’autres.

Les premières années, j’avais du mal à comprendre la configuration des lieux. Il y a tellement de vallées qui s’entrecroisent dans les Dolomites qu’il m’arrivait de me retrouver soudainement au mauvais endroit. Souvent, il se faisait tard et j’ignorais comment retourner là où je devais être. (Mon vélo électrique s’est avéré bien utile dans ces cas-là!) Heureusement pour moi, mon ami Arno Feichter, qui est aussi guide, tient la boutique de vélo du coin à Sesto. Il m’a aidée à trouver mes repères et m’a révélé tous les petits joyaux cachés que seuls les habitués connaissent.

Ici, les sentiers naturels sont escarpés et techniques au sommet, traversant souvent des dalles rocheuses accidentées qui ne laissent pas place à l’erreur. Dans la vallée et sous la limite des arbres, le sol se fait plus souple, et les pistes deviennent plus fluides et ludiques, ponctuées tantôt d’une racine glissante, tantôt d’un virage incliné naturel. Une fois arrivés tout en bas, c’est soit l’heure de la pizza, soit l’heure d’une autre remontée vers le sommet.

Ces dernières années, de plus en plus de sentiers fluides ont été aménagés dans les Dolomites, ce qui permet même au plus inexpérimenté des riders de profiter des paysages de haute montagne. C’est aussi le cadre parfait pour mes cours destinés aux débutants : en combinant excursion guidée et formation technique (positionnement pour le freinage, le pédalage et les sauts), ils donnent la chance aux riders de gagner en confiance et ainsi de profiter davantage des pistes et du décor époustouflant.

Chaque fois que je suis dans le coin, Arno me fait découvrir un nouveau sentier, toujours plus épatant que le précédent, dans la région des Tre Cime. L’automne dernier, nous avons passé cinq jours ensemble à faire des expéditions en vélo électrique, à hisser nos vélos de montagne ordinaires au sommet de sections corsées de via ferrata, et à enchaîner les allers-retours sur le mont Elmo, tout près de Sesto. Et malgré tout, j’ai à peine visité le quart des sentiers… C’est dire à quel point la région regorge de découvertes à faire – et à partager!

 

Julia Hofmann fait partie de la famille Rocky Mountain depuis des années. Si elle partage son temps entre une myriade de nos vélos, ceux qu’on voit dans cet article sont l’Altitude Powerplay, l’Altitude et le Slayer.

Précédent Caractéristique La Rocky Mountain Race Face Enduro Team 2020 C’est avec grand plaisir que nous retournons cette année aux Enduro World Series avec notre partenaire canadien habituel, Race Face Performance Products.
Prochain Caractéristique Aventures électriques J’ai consacré les deux dernières années à prouver le potentiel de l’énergie électrique pour les amateurs d’aventure. J’ai complètement exclu les combustibles fossiles de mes escapades, et j’ai beaucoup réfléchi à ce que signifie l’aventure écoresponsable. 
Caractéristique

Thomas Vanderham Slayer Raw

December 04, 2019

Nous vous avons d’abord fait mordre la poussière avec Carson Storch, puis plonger dans la forêt pluviale côtière avec Rémi Gauvin. Pour le troisième et dernier épisode de notre série « Slayer Raw Cuts », nous vous transportons à Kamloops, en Colombie-Britannique, en compagnie du légendaire freerider Thomas Vanderham.

 

 

 

 

 

Au fil des années, Thomas a filmé plusieurs séquences à vélo dans l’intérieur de la Colombie-Britannique, effectuant les sauts spectaculaires qui l’ont rendu célèbre. Qu’il s’agisse de doubler les bosses ou de mordre dans les virages, le terrain de Kamloops met son style de conduite et son sang-froid en valeur.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Cinématographie : Harrison Mendel et Liam Mullany
Couleurs : Sam Gilling
Son en post-production : Keith White Audio
Photographie : Margus Riga
Merci à Ron Penney, Landmark Trailworks et Carlos Zumino
 
 
Précédent Caractéristique Montures glacées et descentes épiques : Thomas Vanderham s’attaque aux conditions variables de Trans-Cascadia En vingt ans de carrière, Thomas Vanderham a touché à pas mal tous les types de cyclisme, se faisant évidemment surtout connaître pour ses exploits en freeride. Il a toutefois été longtemps sans participer à une compétition chronométrée. « Je sortais un peu de mon terrain de jeu habituel, mais je suis toujours ouvert aux nouvelles expériences », explique-t-il au sujet de Trans-Cascadia, une épreuve d’enduro de quatre jours au cœur de la forêt nationale Gifford Pinchot, dans l’État de Washington.
Prochain Caractéristique Rémi Gauvin Slayer Raw Le premier épisode de « Slayer Raw Cuts » montrait Carson Storch exécutant des figures impressionnantes dans le désert de l’Utah, ce qui tranche nettement avec les forêts sombres et humides de l’île de Vancouver explorées dans l’épisode 2.
Caractéristique

Rémi Gauvin Slayer Raw

December 03, 2019

Le premier épisode de « Slayer Raw Cuts » montrait Carson Storch exécutant des figures impressionnantes dans le désert de l’Utah, ce qui tranche nettement avec les forêts sombres et humides de l’île de Vancouver explorées dans l’épisode 2. C’est là qu’a grandi Rémi Gauvin, et les pistes techniques et boueuses de la forêt pluviale côtière ont joué un rôle important dans son parcours de rider.

 

 

 

 

 

Rémi s’est joint à l’équipe Rocky Mountain en 2015; l’année suivante, il se lançait dans les courses d’enduro. Et le voici qui termine l’année 2019 en obtenant ses meilleurs résultats à ce jour : il a terminé sixième au classement général des Enduro World Series et a remporté le Championnat canadien d’enduro. Et pas question de ralentir en dehors des pistes : il y pédale aussi vite que lorsqu’il course contre la montre. Les racines humides, les virages masqués et les descentes glissantes font de l’île de Vancouver l’un des meilleurs endroits au monde pour le vélo.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
www.bikes.com/fr/slayer
Cinématographie : Harrison Mendel et Liam Mullany
Couleurs : Sam Gilling
Son en post-production : Keith White Audio
Photographie : Margus Riga
Merci à Riley McIntosh et Mark Wallace
 
 
Précédent Caractéristique Thomas Vanderham Slayer Raw Nous vous avons d’abord fait mordre la poussière avec Carson Storch, puis plonger dans la forêt pluviale côtière avec Rémi Gauvin. Pour le troisième et dernier épisode de notre série « Slayer Raw Cuts », nous vous transportons à Kamloops, en Colombie-Britannique, en compagnie du légendaire freerider Thomas Vanderham.
Prochain Caractéristique Carson Storch Slayer Raw Pour l’épisode de Carson, nous avons visité Virgin, en Utah, un coin connu pour ses imposants rochers et ses lignes en pleine montagne. Cette section a été filmée au printemps dernier, ce qui a permis à Carson de rouler dans les sentiers à quelques mois du Red Bull Rampage. L’année 2019 marque la sixième présence de Carson à cette compétition annuelle et au fil des ans, il a réussi avec brio d’époustouflantes vrilles, descentes et autres figures uniques.
Caractéristique

Carson Storch Slayer Raw

November 28, 2019

Au lancement du nouveau Slayer en août, nous avons publié « Oscillation », une vidéo mettant en vedette Thomas Vanderham, Rémi Gauvin et Carson Storch. On y voyait les trois riders s’attaquer aux sentiers secs et poussiéreux de l’intérieur de la Colombie-Britannique, aux pistes boueuses couvertes de racines de l’île de Vancouver et aux lignes et obstacles impressionnants de Virgin, en Utah. Nous avons filmé suffisamment de matériel pendant le tournage pour en tirer trois vidéos sans artifice qui rassemblent les meilleures séquences et des images inédites. Chaque rider a sa propre vidéo, tournée aux endroits qu’il a aidé à choisir.

 

 

 

 

 

Pour l’épisode de Carson, nous avons visité Virgin, en Utah, un coin connu pour ses imposants rochers et ses lignes en pleine montagne. Cette section a été filmée au printemps dernier, ce qui a permis à Carson de rouler dans les sentiers à quelques mois du Red Bull Rampage. L’année 2019 marque la sixième présence de Carson à cette compétition annuelle et au fil des ans, il a réussi avec brio d’époustouflantes vrilles, descentes et autres figures uniques. Pour ce projet, il a voulu sortir du cadre compétitif et essayer des sauts et combos spectaculaires et de toutes nouvelles lignes avec un vélo flambant neuf.

 

 

 

 

 

www.bikes.com/fr/slayer Cinématographie : Harrison Mendel et Liam Mullany Couleurs : Sam Gilling Son en post-production : Keith White Audio Photographie : Margus Riga Merci à Matt Edleston et Dylan Cobern

Précédent Caractéristique Rémi Gauvin Slayer Raw Le premier épisode de « Slayer Raw Cuts » montrait Carson Storch exécutant des figures impressionnantes dans le désert de l’Utah, ce qui tranche nettement avec les forêts sombres et humides de l’île de Vancouver explorées dans l’épisode 2.
Prochain Caractéristique « En Marche » : l’histoire de la Vallée Bras-du-Nord Voici la merveilleuse histoire d’un réseau de pistes simples au cœur d’époustouflants paysages québécois et de ses surprenants bâtisseurs.
Caractéristique

The Jank Files - Épisode 6

October 15, 2019

Quoi de mieux pour clore cette longue saison que de découvrir un nouvel endroit entouré de montagnes parmi les plus impressionnantes au monde? Offrant un panorama de 360 degrés du mont Rose, du fameux Cervin et de vallées glaciaires, Zermatt est tout simplement spectaculaire. Dans ce village habituellement connu pour la randonnée et l’alpinisme, la conduite est précise, technique et tout à fait corsée.

En primeur cette année : le Trophée des Nations, où il faut « collaborer avec ses équipiers, élaborer une stratégie, s’aider à garder la cadence et partager l’expérience », aux dires de l’équipe des EWS. Oui, c’est vrai, mais selon l’équipe masculine canadienne, composée de Rémi Gauvin, Jesse Melamed et Rhys Verner de l’équipe Kona, l’événement est simplement « un train de fêtards qui roule à fond la caisse ».

L’événement du Trophée des Nations compte aussi le Trophée de l’Industrie, une course se déroulant sur le même parcours que celle des pros, où les marques ont pu mettre de l’avant une équipe composée d’employés, d’athlètes ou de tout autre rider. Nous avons rassemblé Peter Ostroski, rider professionnel, Stephen Matthews, chef de marque, et Ken Perras, chef de produits, pour former l’équipe « Team Slayer ». Ils sont partis en trombe fièrement vêtus de maillots Race Face personnalisés, ont été ralentis en milieu de course par une ecchymose à la jambe, mais ont terminé en beauté avec de bons souvenirs et des bières sur la plage.

Filmé par Caldwell Visuals
Photos de Dave Trumpore

Merci à tous nos commanditaires!

Race Face, Maxxis, Fox, Shimano, Smith Optics, WTB, OneUp Components, Stages Cycling, Peaty’s Products, EVOC, RideWrap

Précédent Caractéristique Entrevue avec Carson Storch – D’attaque pour le Rampage Carson, qui participera bientôt à son cinquième Red Bull Rampage, connaît bien la montagne russe d’émotions que seule une compétition de cette ampleur fait vivre.
Prochain Caractéristique The Jank Files - Épisode 5 Rémi en est à ses débuts en slopestyle, Jesse roule avec une poignée modifiée pour sa main cassée, et Andréane a dû faire sa valise en vitesse… Qu’importe, l’équipe a rejoint Peter Ostroski aux États-Unis et s’est attaquée à la Californie avec panache. Maintenant que la poussière est retombée, jetez un œil à l’épisode 5 de Jank Files!
Caractéristique

Oscillation

August 19, 2019

Un perpétuel va-et-vient, on s’élance et on recommence. Sur le vélo, répétition constante rime avec réussite. Que vous attaquiez une piste pour la centième ou la toute première fois, le secret est dans les mouvements réguliers et bien répétés. Alors foncez, dévalez les pentes à toute allure, parce que le Slayer est conçu pour ceux qui n’ont pas froid aux yeux.

Thomas Vanderham



Rémi Gauvin



Carson Storch



Précédent Caractéristique The Jank Files - Épisode 4 Des tours corsés sur le North Shore sur l’heure du dîner aux nouveaux maillots, en passant par des salles d’exposition pimpantes, jusqu’à la plus haute marche du podium du championnat d’équipe, voici l’épisode 4 de Jank Files.
Prochain Caractéristique The Jank Files Épisode 3 Des courses de kart sur terre battue aux baignades dans des cours d’eau glaciaux, en passant par les moments de triomphe et les visites à l’hôpital, on est loin du voyage organisé! Voici l’épisode 3 de Jank Files.

Pages