Andreas Hestler

Caractéristique

Découvrez les Instinct Powerplay

December 14, 2018

L’Instinct Powerplay vous amènera là où vous n’auriez jamais cru aller. Quand vous partirez à la conquête des cimes épiques, vous irez plus loin et plus vite que jamais grâce à notre vélo de montagne électrique le plus polyvalent à ce jour.

La gamme Powerplay passe au niveau supérieur grâce à notre puissant système d’entraînement DynameMC 3.0 intégré au vélo Instinct Powerplay avec roues de 29 po pour une conduite à toute vitesse sur de longues distances. Assorti de la nouvelle télécommande iWoc TRIO, du système d’ajustement RIDE-9, d’une cinétique de suspension perfectionnée et d’une grande sensibilité aux petits chocs, l’Instinct Powerplay vous accompagnera dans vos sorties les plus épiques!

Voir les modèles

Précédent Caractéristique Un voyage dans le temps Quand j’étais jeune, mes aventures ont commencé modestement – des promenades à cheval dans les champs et les bois autour de ma maison d’enfance, près de Lichtenfels, en Allemagne – avant de devenir plus ambitieuses avec le temps. 
Prochain Caractéristique Le chemin du Nord Qu’il s’agisse d’un sentier qu’on n’a pas emprunté ou d’une région qu’on n’a pas eu le temps de visiter, les choses qu’on n’a pas faites peuvent être d’aussi grandes motivations que celles qu’on a faites. 
Caractéristique

L’Element de la victoire

November 27, 2016

Parmi tous les événements auxquels nous assistons chaque année, aucun ne nous remplit autant de fierté que la BC Bike Race (BCBR). Pendant les sept jours de cette course par étapes d’envergure internationale, c’est génial de voir autant de gens de partout dans le monde s’amuser sur les plus beaux sentiers de chez nous. Ils y découvrent la côte accidentée de la Colombie-Britannique et certaines des pistes simples de cross-country les plus difficiles du monde – le tout en campant entre l’océan Pacifique et la chaîne de montagnes côtière.

La dixième édition annuelle de la BC Bike Race était donc l’occasion idéale de mettre à l’épreuve notre plateforme Element repensée dans un vrai marathon de XC. Il va sans dire que les vélos et les riders ont été poussés à l’extrême durant les sept jours de la course! La météo était capricieuse et les pistes étaient exigeantes : les conditions parfaites pour voir ce que l’Element a dans le ventre.

Quinn Moberg, un jeune rider de 22 ans originaire de Squamish (C.-B.), est avec nous depuis plusieurs années. Nous avons eu l’incroyable plaisir de le voir évoluer en un adversaire redoutable sur le circuit XC. Et il caressait de grandes ambitions pour la BC Bike Race de cette année.

Revue du vélo – Quinn Moberg

« La BCBR est probablement la course de cross-country la plus dure au monde. Cette année, il a fait particulièrement froid et humide pendant les sept jours, et je n’ai pas eu besoin d’un seul ajustement mécanique. Je crois que ça en dit long sur la qualité de l’équipement que j’avais. »

« Le nouveau cadre a été un très gros plus pour moi. Je me suis tout de suite senti en confiance du point de vue technique, et la suspension m’a paru plus efficace. J’ai décidé de ne pas utiliser de levier à distance pour l’amortisseur, tout simplement parce que ce n’est pas nécessaire selon moi. En plus du nouveau vélo, j’utilisais aussi le nouveau système XT Di2 de Shimano pour la première fois. J’ai trouvé que le système de changement de vitesse électronique était intuitif et rapide comme l’éclair, ce qui était particulièrement utile sur les pistes que je ne connaissais pas. » – Quinn Moberg

  • Cadre : Element 999 RSL T.O. (grand – Quinn fait 1,80 m [5 pi 11 po])
  • Configuration : Position neutre du RIDE-9™
  • Amortisseur : FOX Float DPS Factory (100 mm, sans levier à distance)
  • Fourche : FOX Factory 34 (120 mm)
  • Entraînement : Shimano XT Di2
  • Pédalier : Shimano XTR
  • Freins : Shimano XTR Race
  • Roues : Stan’s NoTubes Valor
  • Pneus : Maxxis Ikon 2,2 EXO TR 3C (23 psi à l’avant, 24 psi à l’arrière)
  • Guidon : Race Face Next 35 mm (élévation de 10 mm, largeur coupée à 740 mm)
  • Potence : Race Face Turbine 35 mm (80 mm)
  • Poignées : Race Face Half Nelson
  • Selle : WTB Silverado Carbon
  • Tige de selle : Race Face Turbine télescopique (100 mm)
  • Pédales : Shimano XTR Race
  • Poids : 10,4 kg (23 lb)

Étape 6 : Squamish, présentée par Shimano

L’étape de Squamish fait toujours fureur. Ses pistes simples brutes, à pic et techniques sont combinées à des sections fluides où les sauts s’enchaînent naturellement : on comprend bien pourquoi autant de riders l’ont dans la mire! Cette étape en offre pour tous les goûts, mais après les cinq précédentes, elle peut s’avérer sans merci même pour les meilleurs riders.

  • Distance : 53 km (33 miles)
  • Montée : 1 944 m (6 378 pi)
  • Temps moyen : 4 h 57 min
  • Meilleur temps : 2 h 43 min

Une victoire d’étape derrière la cravate, Quinn avait maintenant les yeux rivés sur la première place à remporter sur son propre terrain. Mais les adversaires étaient de taille, et plusieurs compétiteurs s’unissaient pour protéger le meneur contre le jeune du coin. Remporter Squamish n’aurait donc rien de facile.

« Je suis arrivé à l’étape de Squamish en me disant “deux pas en avant, un pas en arrière”. Le nouveau vélo me donnait confiance et je connaissais bien les sentiers; je savais que je pouvais descendre plus vite que tous les autres. Juste avant la première descente, j’ai poussé pour distancer les autres meneurs : je ne voulais que personne soit assez près pour imiter mes lignes. À partir de là, j’ai pu garder mon énergie pour les montées sans avoir tout le monde à mes trousses, et gruger du temps pour creuser l’écart. » – Quinn Moberg
 

Son talent pour la course n’étant aucunement proportionnel à son âge, Quinn s’est présenté fermement convaincu de sa stratégie : l’emporter grâce aux décentes qu’il connaissait comme le fond de sa poche. Il a mis son plan à exécution en donnant tout ce qu’il avait pour atteindre le premier tronçon de piste simple avec trois virages d’avance sur ses plus proches concurrents. Puis, il a enchaîné chacune de ses lignes tandis que ses opposants accumulaient les petites erreurs – et les retards.

À partir de là, Quinn a maintenu son avance en distançant de plusieurs minutes le reste du peloton. Les bras levés au fil d’arrivée, il avait accompli son but. Ces 53 kilomètres de course sont les préférés des compétiteurs depuis quelques années, et y décrocher la victoire était toute une réussite.

10 ans

Le dixième anniversaire de la BC Bike Race nous porte à réfléchir au chemin parcouru. L’événement, nos vélos et les sentiers ont tous évolué en parallèle. Avec leurs systèmes de suspension avancés, leurs tiges de selle télescopiques et leur géométrie résolument agressive, les vélos d’aujourd’hui n’ont rien à envier à leurs prédécesseurs. Les sentiers sont aussi radicalement différents, maintenant tracés par des clubs et des passionnés qui travaillent d’arrache-pied et rivalisent de précision. L’événement s’est aussi bien transformé, troquant son interminable gravier ponctué de brèves sections fluides contre une tonne de pistes simples conçues sur mesure, de véritables chefs-d’œuvre.

« La BC Bike Race, c’est sept jours d’aventure sur des pistes simples à l’état brut. Au fil de la semaine, les vélos et les riders en voient de toutes les couleurs. Pour cet événement, les meilleurs vélos ne sont pas de pures bêtes de XCO ni d’enduro; ils doivent s’inscrire dans une classe à part. Pour attaquer des vraies pistes, ça prend un vrai vélo, avec des angles, une suspension et une robustesse à toute épreuve. Cette année, j’ai roulé avec le nouveau Element. Pendant plusieurs jours, il a excellé dans les pistes simples cahoteuses et exigeantes : j’ai eu une expérience du tonnerre. J’ai essayé un bon nombre de vélos au fil des ans, et je peux dire sans hésiter que l’Element est le meilleur d’entre tous. » – Andreas Hestler, BC Bike Race

« Courser chez moi, ce n’est pas comme courser n’importe où ailleurs. J’ai un grand sentiment d’appartenance ici, et les gens sont nombreux à m’encourager et à me permettre de faire ce que je fais. Je me mets beaucoup de pression pour gagner les compétitions qui ont lieu chez moi, car je considère que c’est ma part du contrat. Les gens d’ici me soutiennent, m’encouragent, me guident et me motivent. C’est ma façon de les remercier. » – Quinn Moberg

Merci à toute l’équipe de la BCBR, aux nombreux bénévoles et aux créateurs de pistes qui ont rendu cet événement possible! Merci aussi à la moustache de Tristan Uhl pour sa présence, et à Andreas Hestler pour avoir représenté la Colombie-Britannique sur la scène internationale. Merci à Manuel Weissenbacher, Andreas Hartmann, Greg Day, Sammi Runnels, Udo Bölts, Carsten Bresser, et tous les autres riders qui sont venus se disputer la victoire. Et bien sûr, un énorme bravo à Quinn Moberg, qui a remporté deux étapes et a décroché la quatrième place au classement général.

À l’année prochaine!

#lovetheride #elementsofvictory

Vidéo de Mind Spark Cinema

Photos de Margus Riga & Norma Ibarra

2017 Rocky Mountain Element

Précédent Nouvelle Économisez gros avec Rad Santa Pour les Fêtes, obtenez au moins 30 % de rabais sur tous les vêtements Rocky Mountain avec le code promotionnel RADSANTA.
Prochain Nouvelle Get Kitted, So Kitted With the holidays coming and plenty of riding still left in 2016, it's the perfect time to offer up some huge discounts on apparel. At least 30% off all the kit you need!
Nouvelle

Découvrez votre Element

June 27, 2016

Utilisation prévue : XC
Débattement avant : 120 mm
Débattement arrière : 100 mm
Taille de roue : 29 po

Voici le résultat après plus de deux décennies en tête du peloton. Le nouveau Element procure une meilleure performance de suspension, une géométrie marathon raffinée, en plus d’un système d’ajustement Ride-9MC et de la place pour deux bouteilles dans le triangle avant. Les moindres détails ont été examinés en vue d’offrir une rigidité ciblée et une vitesse inégalée.

« Le nouveau Element est une machine pure de marathon XC,qui offre toute les capacités d’un vélo de trail, » explique le directeur de produit Alex Cogger. « Des gens se pointaient au BC Bike Race en pensant rouler sur des sentiers battus, mais se retrouvaient à faire les descentes à pieds ou cassaient leur monture en deux. Certains vélos n’impressionnent que par leur poids, les épreuves de XC ont évolué, et les vélos qui ne peuvent résister à cette nouvelle réalité n’ont pas leur place dans la course. »

Caractéristiques

  • Le cadre 100% carbone SmoothwallMC pèse 2250g (taille M, incluant boulonnerie et amortisseur. Peinture 2 tons T.O. ajoute 30g)
  • Le système d’ajustement Ride-9MC est intégré à la biellette, économisant poids et espace
  • Toutes les tailles peuvent loger deux bouteilles d’eau dans le triangle avant
  • ntégration Di2, FOX Live, et tige de selle télescopique conjointement
  • Cadre offert avec la peinture Team Only
  • Pivots à roulement à cartouche scellée avec quincaillerie simplifiée
  • Pivots à un côté, réduisant la largeur du triangle arrière –empéchant le talon de frotter, malgré le standard «Boost»
  • Concu pour un amortisseur standard très courant de 6,5 x 1,5 po
  • Compatible avec le 2x
  • Dégagement pour les pneus de 29 x 2,35 po
  • Passage interne complet des câbles de vitesse, des câbles de la tige de selle télescopique et du système de verrouillage, et passage des câbles de frein à l’intérieur du triangle avant
  • Très grandes ouvertures au tube de direction et sur le tube diagonal facilitant le passage interne des câbles
  • Nouvelle patte de dérailleur nécessitant une quincaillerie moins complexe
  • Axe boulonné de 35 g plus léger qu’un axe Boost traditionnel
  • Boîtier de pédalier PressFit BB92 et jeu de direction ZS44 | ZS56
  • Frein arrière de 160 mm de type « post-mount »
  • Taille maximale pour un plateau de pédalier : 38 dents pour SRAM et 36 pour Race Face
  • Taille maximale pour deux plateaux de pédalier : format standard de 28/40 dents
  • Grandeurs : S, M, L, XL, XXL

Suspension

Nous avons conçu notre suspension SmoothlinkMC afin de hausser les valeurs de l’anti-plongée (anti-squat) et de maximiser l’efficacité du pédalage, sans nuire à l’expérience de conduite traditionnelle que procurent les vélos Rocky Mountain. La suspension est souple au début de sa course et offre une bonne progression, permettant d’éviter un choc violent en fin de course. Nous avons axé nos efforts sur un support mi-course afin de laisser le plus de débattement possible pour encaisser les coups et nous avons diminué le ratio à l’amortisseur pour améliorer son efficacité et ses réglages.

En avant la musique et en arrière les affaires! Le nouveau Element a été conçu à partir d’une longue fourche de 120 mm pour ne pas que vous regrettiez vos quatre heures de témérité. Le résultat? Un vélo qui file à toute allure, fonçant sans peur sur les obstacles.

Géométrie

La géométrie du nouveau Element a subi une transformation substantielle; elle vous offre toutefois la même fiabilité et qualité de conduite que vous aimiez tant de l’ancienne génération. Les angles sont plus relâchés pour que vous mainteniez une bonne stabilité, même après quatre heures d’à-coups, et la fourche est «offset» pour une dynamique de direction toujours très précise.

Nous avons raccourci le centre arrière, allongé légèrement la portée et accentué l’angle du tube de selle – ceci nous permet de raccourcir la potence et d’élargir le guidon, sans compromettre la position de puissance du cycliste. Le vélo n’est pas allongé comme un vélo de descente moderne, mais si vous avez besoin de plus de portée, notre modèle XXL fera l’affaire.

Système Ride-9™

Parce que les exigences pour les épreuves de XC et les courses à étapes sont de plus en plus grandes, nous avons conçu le système d’ajustement Ride-9MC, qui permet aux pilotes de personnaliser la géométrie et la suspension de leur Element. Pour adapter le système de nos vélos de trail, nous l’avons déplacé dans la biellette économisant ainsi poids et espace. L’angle du tube de direction se règle de 69 à 70°, et la suspension peut être ajustée pour en tirer les sensations d’une épreuve de XC ou d’une sortie intense en singletrack. Pour les courses à étapes sur plusieurs jours, les courses de marathon ou les authentiques épreuves de XC, obtenez l’équilibre parfait entre vivacité, confiance et réactivité.

Technologies

  • Grâce au système Ride-9™, le cycliste peut régler la géométrie et la courbe de suspension selon son style de conduite, son poids et le terrain qu’il affrontera. Ce système offre neuf configurations possibles grâce à deux petites plaques imbriquées.
  • Le carbone Smoothwall™ est fabriqué suivant un des procédés de fabrication les plus sophistiqués du monde, utilisé pour construire des cadres des plus durables qui offrent le meilleur rapport poids-rigidité et la meilleure qualité de conduite de l’industrie. En utilisant des moules internes rigides, nous avons perfectionné la forme intérieure des tubes et éliminé l’excédent des matériaux. Ce cadre allie plusieurs types de carbone en fonction de leur emplacement dans le cadre, ce qui optimise la rigidité et la résistance aux impacts, tout en réduisant le poids.
  • La suspension Smoothlink™ offre souplesse et support sur une plus grande plage de vitesses que les suspensions à pivot simple conventionnelles ou que les autres configurations de suspensions à quatre barres. Ce système breveté réduit les pertes d’énergie causées par le pédalage et les chocs violents en fin de course, tout en vous permettant de peaufiner des éléments variables comme le freinage et la traction en montée pour une multitude d’utilisations.
  • Grâce au concept Size Specific Tune™, tous les pilotes, peu importe leur physionomie, peuvent maintenant profiter d’une meilleure absorption aux petits chocs, d’un support mi-course et d’une progression en fin de course adéquats. Notre équipe de conception configure les amortisseurs selon des tests concrets menés sur le terrain, et en fonction de la taille du cadre, de S à XXL. 

Models

Element 999 RSL // Element T.O. Cadre

Element 990 RSL BC Edition (C1 & C2) 

Element 970 RSL (C1 & C2)

Element 950 RSL. // Element 930 RSL model will be same colour as 950 RSL, but is not shown above.

Available late 2016. Pricing to be announced.

Précédent Nouvelle Fresh Threads on the Web Store New technical and lifestyle apparel available now, plus a Summer Sale!
Prochain Caractéristique Welcome to the Family Vaea Verbeeck We filmed this little shredit with Vaea last year. She's been part of the Rocky Mountain family for a while now, and she's chomping at the bit to get racing in Lenzerheide next month.
Caractéristique

Dumbing Down the Shore

April 10, 2016

Wade Simmons parle enfin à propos de ce qu'il appelle la "de-gnarification" du North Shore de Vancouver.

Avec nos excuses à Keyser Söze.

Mettant en vedette le nouveau Rocky Mountain Pipeline
Avec Wade Simmons, Brett Tippie, Geoff Gulevich, Eric Lawrenuk, Andreas Hestler, and Todd "Digger" Fiander
Créé par Union Co.
Produit par Brian Park
Merci à la NSMBA pour tout leur travail
Photographie par Margus Riga

Précédent Caractéristique Welcome to the Family Vaea Verbeeck We filmed this little shredit with Vaea last year. She's been part of the Rocky Mountain family for a while now, and she's chomping at the bit to get racing in Lenzerheide next month.
Prochain Nouvelle Voici le Pipeline La confiance ajoutée des pneus format Plus dans les sentiers techniques et ardus est maintenant offerte dans une platforme de trail agressive. 
Caractéristique

La Black Canyon Trail

April 15, 2015

Filmé par Brian Vernor
Mots par Wade Simmons
Images par Margus Riga

Pour certains, l'aventure se définit par des expériences poignantes impliquant presque frôler la mort. Pour moi, avoir l'intention de partir à l'aventure est ce qui la définit, même si ce n'est que pour échapper à la civilisation pour un court laps de temps. Plus tôt ce printemps, c'est avec ça en tête que nous avons organisé un voyage dans le Désert de Sonoran en Arizona pour notre randonnée, afin de parcourir du chemin en vélo-camping. Trois journées complètement autonomes sur les 80 miles de la singletrack isolée de la Black Canyon Trail.

L'appel a été lancé à l'Olympien Andreas Hestler, au freerider fraîchement tatoué Geoff Gulevich, au cinéaste de renommée Brian Vernor ainsi qu'Alex Cogger, Chef de produit chez Rocky Mountain et  sincèrement votre, un freerider fini.

La soirée avant notre départ, nous nous sommes organisés un peu maladroitement avec notre équipement pendant des heures dans le stationnement d'un motel de Prescott. Emballer, déballer, réemballer, ajouter et mettre de côté. Au final, on a surement pris une charge beaucoup trop lourde, mais il y a évidemment quelques nécessités: café, chocolat, doudoune, laine et whiskey. Pleines à craquer, nos montures ont probablement fait pencher la balance à plus de 45lbs, et j'étais de moins en moins certain qu'on s'amuserait.

Il y avait quelque chose de libérateur après les premiers coups de pédales le lendemain matin en quittant l'endroit où nous avions débarqué. Un sens léger d'abandon d'ordre et de responsabilité qui se présente avec une météo incertaine et un itinéraire plutôt vague. Heureusement ces vélos de terre ont performé tel qu'Alex nous avait promis. C'était évident dès les premiers miles que le fait d'avoir nos maisons et nos cuisines d'emballées avec nous n'allait pas nous empêcher de s'amuser. C'était peut-être grâce à la combinaison entre l'augmentation de la masse générale et les pneus surdimensionnés, mais peu importe ce que c'était nous avons eu tout un temps à franchir le terrain désertique sur ces montures chargées, dérapages, dévirages et sauts compris!

La Black Canyon Trail s'étend sur environs 80 miles du nord au sud. Elle commence sur un haut-plateau et serpente à travers des prairies vallonnées, avant de descendre vers les paysages de Saguaros, Chollas et la flore du Désert de Sonoran. On nous a servi des nuits froides et des matins de désert glacial, mais une fois que le soleil se levait les couches commençaient à tomber et nous devions faire face à la chaleur implacable et régulière du jour. Le paysage qui s'est présenté à nous était hors de ce monde, rempli de choses incroyablement belles qui n'attendaient que le moment idéal pour nous piquer, aussitôt que l'on s'écartait du sentier. Entre les trous de balles de fusil dans pratiquement tout ce que l'on voyait et le cycliste complètement nu que nous aavons rencontré la troisième journée, c'était clair que la thématique du voyage était 'être bizarre dans le désert'.

 

Nous avons été plutôt modestes en planifiant le kilométrage que nous désirions parcourir à chaque jour, ce qui a laissé place à l'exploration de divers drainages, à des dîner relaxants au bord de l'Agua Fria River et à repasser à répétition certains aspects du sentier. Chaque soir par contre, nous rejoignions notre campement un peu plus tard que prévu, et nous assemblions les tentes et cuisinions le souper à la lumière de notre lampe frontale.

Les vieux grisonnants tout comme les aventuriers du clavier pourraient être déçus par l'absence de difficultés rencontrées; l'eau n'était pas difficile à trouver, nous avons amplement mangé, les vélos ont performé sans aucun problème et les prévisions météo désastreuses ne se sont jamais matérialisées. Mais pour nous, ce voyage fut un immense succès. Nous nous sommes vraiment amusés et ce n'était qu'un aperçu vers de nouvelles possibilités. Les meilleurs aventures sont celles qui en inspirent d'autres.

--

Mots par Wade Simmons
Images par Margus Riga
Filmé par Brian Vernor
Réalisé par Brian Park
Musique par Brandon O'Connell
Mettant en vedette le Sherpa de Rocky Mountain
Monté par Wade Simmons, Geoff Gulevich, Brian Vernor, Alex Cogger, et Andreas Hestler

Présenté par Rocky Mountain BicyclesManitou, & Pinkbike.
Rendu possible grâce à Overland JournalArc’teryxPorcelain RocketExped, & Defy Products.
Remerciments à Scott Struve, Luke Musselman, Julian Coffey, Christophe Noel, Jo Salamon, Scott Felter, Benoit Deshayes, & Paul Breedlove.

Précédent Caractéristique 2015 BC Bike Race This year's BCBR was one of the toughest years ever. We set-up beer gardens and a kids pool to ease the pain.
Prochain Nouvelle Nous vous présentons le Sherpa de Rocky Mountain Le Sherpa se chargera de vous transporter, vous et tout votre équipement, jusqu’au bout du monde en s’éloignant du parcours Strava le plus près et en vous dirigeant aléatoirement vers n’importe quelle route ambitieuse de l’arrière-pays qui ne vous avait encore jamais traversé l’esprit en termes de possibilités.
Caractéristique

The Staycation: Une Aventure sur L'Ile de Vancouver

September 10, 2013

Les athlètes de Rocky Mountain aiment voyager partout dans le monde et pouvoir utiliser leur vélo dans des endroits uniques et grandioses. Partout où ils vont, d’un coin perdu d’Argentine jusqu’à la Grande Muraille de Chine, en plus d’un nombre incalculable de lieux entre les deux, ils rencontrent des personnes qui rêvent de rouler un jour dans notre coin de la Colombie-Britannique.

C’est pourquoi cette année, Thomas Vanderham, Brett Tippie, Geoff Gulevich, Wade Simmons et Andreas Hestler ont décidé de requinquer leur amour pour notre coin de pays en explorant l’Île de Vancouver au large des côtes de la Colombie-Britannique.

Gorgés par trop de café le matin et trop de bière le soir, ce fut un superbe voyage qui a définitivement contribué à nous remettre en contact avec nos origines. La question ne se pose même pas : nous reviendrons pour continuer à explorer l’abondant réseau de pistes sur l’Île et pour retrouver les gens que nous avons rencontrés en cours de route.

———

Photographie par Margus Riga.

Précédent Features The Staycation: A Vancouver Island Adventure This year Thomas Vanderham, Brett Tippie, Geoff Gulevich, Wade Simmons, and Andreas Hestler decided to reinvigorate their love for home by exploring Vancouver Island.
Prochain Nouvelle Thunderbolt New for 2014, the Thunderbolt is an agile, playful XC bike that loves punchy, technical climbs and flowy singletrack descents.
Nouvelle

The Altitude Enduro Team Tastes Enduro World Series Racing

July 30, 2013

The Rocky Mountain Altitude Enduro Team is fresh off its first Enduro World Cup race at Winter Park, Colorado.

The team of Jesse Melamed (21, Whistler, BC), Kevin Soller (25, Breckenridge, CO), and Peter Ostroski (24, Intervale, NH) is captained and mentored by Olympian and Canadian cycling icon Andreas Hestler. They’ve landed several top ten finishes in the North American Enduro series’, and their sights are firmly on the North American Enduro World Series events.

The Colorado Freeride Festival, held at the Trestle Bike Park, played host to the first ever Enduro World Series event in North America. With 151 pro men taking the line, including experienced professionals from Europe, this was a rigorous test for the Altitude Enduro Team’s young development riders.

Five timed stages ranging in time from 5 to 11 minutes put the riders through rough, rocky descents and over bike park jump trails at an elevation of over 10, 000 feet. Dark thunderclouds peppered day one with hail, and the daily heavy showers kept the stages tacky, difficult, and yet super fun.

After racing as an individual for the last couple of years, I am stoked to be part of a fresh new team. Being part of something that we do as a collective just keeps the riding fun”. — Kevin Soller

“This event showed me that I can be competitive on an international level, and doing it at the first World Cup in North America, wow! I’m motivated to grow with this new discipline and can’t wait for the next one in Whistler.” — Peter Ostroski

Jesse Melamed posted some impressive results with a 16th, 18th, and a 23rd, but the flat tire on stage 3A cost him a crack at the overall top 20. Peter Ostroski was consistent all weekend long with a 38th overall. Kevin Soller crashed hard on stage one and gained ground all weekend long to finish a respectable 71st.

With Round 5 of the Enduro World Series in Whistler BC only two weeks away, the team is looking forward to some competition on home soil. Feeling comfortable pushing World Cup speeds and knowing that they can mix it up with the top racers in the world will provide even more confidence heading into the later part of the season.

The Rocky Mountain Altitude Enduro Team is presented by Shimano, Kazlaw, DLD Financial and BC Bike Race. The team rides Rocky Mountain Altitude bikes equipped with Shimano, Fox, Race Face, DT Swiss, and Continental componentry, and wears Sombrio clothing and Ryders eyewear.

Race photography courtesy Brad Torchia and Trestle Bike Park. Team photography by Margus Riga.

Précédent Nouvelle Jesse Melamed's Crankworx EWS Report The Crankworx Enduro World Series race has come and gone. 21-year-old Jesse Melamed of our Altitude Enduro Team was the event's biggest surprise, earning a blisteringly fast 6th place against an incredibly stacked field.
Prochain Nouvelle LES NOUVEAUX VÉLOS ALTITUDE ÉDITION RALLY La fièvre Enduro vous a-t-elle atteint? Nous oui ! Les nouveaux vélos Altitude Édition Rally sont prêts pour la course !
Nouvelle

LES NOUVEAUX VÉLOS ALTITUDE ÉDITION RALLY

July 11, 2013

Prêts pour les courses enduro.

Aussitôt sortis de leur boîte, les vélos Altitude Édition Rally sont prêts pour toutes les courses Enduro. On mise sur une suspension de course haute performance, à laquelle on ajoute un cockpit DH, une transmission 1x10 et des pneus plus agressifs. L’Altitude Édition Rally ne demande qu'à foncer vers la ligne d'arrivée !

Altitude 770 MSL

Rally Edition

  • SMOOTHWALL™ Carbon Front Triangle / FORM™ 7005 Series Custom Hydroformed Rear Triangle / ABC™ Pivots / Tapered Head Tube / Press Fit BB / Internal Cable Routing / ISCG05 Tabs / RIDE-9™ Adjustable Geometry + Suspension Rate
  • 66.2° - 67.8° headtube angle
  • Full-width bars provide a more aggressive cockpit for increased control
  • Wider rims provide a bigger footprint, with more rubber on the trail and more wheel stiffness for confident cornering
  • 160mm Fox 34 Float Kashima FIT CTD fork
  • Custom tuned Fox Float X Kashima CTD shock
  • Avid Elixir 9 Trail hydraulic disc brakes provide more power and modulation
  • E-Thirteen TRS+ Chainguide and SRAM X9 1x10 drivetrain is ready for charging out of start-gates
  • 142mm E-Thru rear axle increases stiffness
  • Internal cable routing keeps cables neatly stowed, with service-friendly ports
  • Internal “Stealth” dropper-post routing tucks the housing inside the frame for minimal clutter
  • BB92 pressfit bottom bracket provides maximum lateral stiffness

Altitude 750

Rally Edition

  • FORM™ 7005 Series Custom Hydroformed Frame / ABC™ Pivots / Tapered Head Tube / Press Fit BB / Internal Cable Routing / ISCG05 Tabs / RIDE-9™ Adjustable Geometry + Suspension Rate
  • 66.2° - 67.8° headtube angle
  • Full-width bars provide a more aggressive cockpit for increased control
  • Wider rims provide a bigger footprint, with more rubber on the trail and more wheel stiffness for confident cornering
  • 160mm X Fusion Sweep RL2 Air fork
  • Custom tuned X Fusion 02 RL Remote shock
  • Avid Elixir 7 Trail hydraulic disc brakes provide more power and modulation
  • E-Thirteen LG1 Chainguide and SRAM X7 1x10 drivetrain is ready for charging out of start-gates
  • 142mm E-Thru rear axle increases stiffness
  • Internal cable routing keeps cables neatly stowed, with service-friendly ports
  • BB92 pressfit bottom bracket provides maximum lateral stiffness
 

 

Précédent Nouvelle The Altitude Enduro Team Tastes Enduro World Series Racing The Rocky Mountain Altitude Enduro Team is fresh off its first Enduro World Cup race at Winter Park, Colorado.
Prochain Rider Profiles Rocky Mountain Welcomes Back Thomas Vanderham
Caractéristique

Fourtitude

July 03, 2013

Rocky Mountain's riders are a diverse bunch, and we take pride in that. Our Altitude platform is equally diverse, so with this Fourtitude video we set out to explore what four very different riders could bring to the Altitude 790 MSL.

Wade Simmons, Andreas Hestler, Thomas Vanderham and Geoff Gulevich all ride the 5.18 lb Altitude 790 MSL frame in the video. The Ride-9 system allows them to set their geometry and suspension rates up in a variety of ways. Wade runs it slackest; Thomas runs it in slacker & progressive (forward & down, aka "Vanderham Mode"); both Dre & Gully run the bike neutral & progressive (furthest down).

Wade wanted to showcase the kind of "steep & deep" technical riding that he enjoys on a daily basis. These natural steeps lurk on Vancouver's North Shore, but rarely see bikes that aren't full travel downhill rigs. We're pretty sure The Godfather would be stylish on an old 10-speed too, but it's always humbling to see him bring flow to the burliest lines.

Andreas "Dre" Hestler is an Olympian and has plenty of experience racing TransAlp and Enduro events, so it's no surprise that he coaxes blistering speed out of the Altitude. For Fourtitude he took it to Squamish, where he gunned for some Personal Bests on one of the nicest trail networks around.

Thomas Vanderham likes to take each new bike to Kamloops - a landscape he knows and loves, and the Altitude was no exception. For its maiden voyage he took it out for some true trail blasting, from corner slashing to his patented whips.

Geoff Gulevich is better known for his slopestyle riding, but he was excited to bring his playful approach to the Altitude. He decided to shoot his section on a short road trip through Oregon, where he had a few tricks up his sleeve.

Précédent Nouvelle Introducing the Instinct MSL Soyez assurés qu’il maitrisera le sentier.
Prochain Features Fourtitude: Four Riders + Rocky Mountain Altitude
Caractéristique

An Argentina Adventure

August 22, 2012

Sitting on the edge of the Andes, Bariloche is famous for its Catedral ski resort, the biggest in South America, and for its notoriously rugged backcountry terrain. After bouncing around various ideas of where we should take this year's Rocky Mountain adventure, we dug deeper and discovered that Bariloche has a burgeoning mountain bike scene with killer trails and passionate locals. That, and Argentina's warm sunshine in February sealed the deal.

The trip wasn't about finding big hucks, shredding scree slopes, heli-shuttles, or filming for a feature movie. It was about finding a true mountain bike adventure and sharing it with close friends.

So, we pulled together the team of Thomas Vanderham, Geoff Gulevich, Wade Simmons, and Andreas "Dre" Hestler, as well our very talented friends Margus Riga and Ambrose Weingart to capture the trip's visuals, and headed to the Southern Hemisphere. With the help of our amazing guides, Martin "Cepi" Raffo, Bojan Magister, and Gonzallo Serenelli, we found the adventure we had hoped for and much more. From the friendly and welcoming locals, to the jaw dropping natural beauty surrounding Bariloche and its world-class trails, we'll remember this trip for the rest of our lives.

When we travel together with our bikes and gear, we use the term "Shock and Awe" for the airport check-in experience. Seven guys with seven overweight bikes and gear bags is a sight to behold and Air Canada's check-in staff have come to know us well. Our trip down to Buenos Aires was smooth and we had a fun (too fun) night there before heading to Bariloche the next day. There, we met our amazing guides and we had enough time to get a quick rip in to work the cobwebs out from two days of travel.

Our first day of riding had us giddy - we knew we'd stumbled upon something big. It was so gratifying to come so far and be rewarded with such great riding and awe-inspiring terrain. The riding above the Catedral bike park had us feeling like we were riding on Mars with jagged red rock spires in the distance. The next day we climbed for two hours up to a refugio, which is a mountaineer's hut staffed year-round. With epic views of the lake and the Andes, we descended into what seemed like a natural bobsled track full of little drops and rock gardens. Another all-time day and further confirmation we hit the motherlode.

When we were above Catedral, we could see a snowcapped Volcano in the distance. We were told that soon we'd be riding almost all the way up the it in coming days. A three hour climb through rainforest, past huge waterfalls and incredible vistas put us into a glacial moonscape. We climbed and hiked in dense fog over volcanic rock up to over 7000 feet. Out of nowhere a refugio appeared, a welcome sight for a bunch of cold and tired guys. After a late night and lot of red wine, we were greeted by a bluebird morning and the realization we were on the edge of a massive glacier and in the middle of a mountain bike playground.

Right outside of the town of Bariloche is some of the sweetest ribbons of singletrack any of us had ever experienced. Not only that, but directly in town is a top quality shuttle zone that had us saying "one more run" over and over.

With the trip winding down, we simply had to get one dawn patrol ride checked off the list. We ascended in pitch-black darkness with headlamps to the top of a 3000 foot ridge and waited for the golden light to appear. The sunrise was worth the suffering. On our last day, we rode with locals on their home shuttle trails and it turned out to be the most fun day of the whole trip. Their warm spirit and big passion for mountain biking rubbed off on us and it was the perfect end to an unforgettable trip.

Précédent Caractéristique The Road to Rampage Rampage is, in our opinion, the pinnacle of modern freeriding and words can't describe the intensity of being there in person. Yet, behind all the glamour and media attention of the Finals are countless hours of planning, traveling, digging, testing, sculpting and refining the ridiculous lines that epitomize the competition. This is a short film about all the blood, sweat, and beers that happen behind the scenes of Rampage.
Prochain Caractéristique Rémi Gauvin Slayer Raw Le premier épisode de « Slayer Raw Cuts » montrait Carson Storch exécutant des figures impressionnantes dans le désert de l’Utah, ce qui tranche nettement avec les forêts sombres et humides de l’île de Vancouver explorées dans l’épisode 2.